Retour

Suivant
Années 1960

Les Grands Mulets
Accueil avalanches


Mon grand père, Jean Minster (né en 1921), m'a raconté :

" Une tour de glace s'est effondrée environ 50 m au dessus de nous et une avalanche de neige humide de 100 m de large et de 60 cm d'épaisseur nous a emportés 100 m plus bas sur le replat du glacier des Bossons. Mon compagnon, le colonel Nadler, a sauté sur un mur de glace et a été enseveli jusqu'a la taille. Moi, l'avalanche m'a entraîné et entièrement recouvert. Après avoir repris mes esprits, je me suis aperçu que la neige était plus claire à un endroit et j'ai commencé à creuser dans cette direction. J'ai réussi à dégager ma tête et j'ai appelé à l'aide. J'avais perdu mes skis et mon sac à dos sur lequel était posé mon pull-over ; j'étais donc torse nu dans la neige. Peu de temps après, Jean Farini et le gardien du refuge des Grands Mulets m'ont sorti de la neige où je commençais à avoir vraiment très froid. Autour de moi, des blocs de glace gros comme des voitures s'étaient arrêtés là. Cela ne m'a pas empêché de faire le Mont Blanc le lendemain matin, avec les skis du gardien du refuge.
Un an plus tard, je suis retourné sur les lieux de l'avalanche et j'y ai retrouvé mes skis, mon sac et ma montre qui marchait toujours!"

Témoignage recueilli par Anaïs Minster.