Retour

Suivant
1812

La Fis
Accueil avalanches



J'ai interrogé mon grand-père, Jean Charlet, ancien guide de Chamonix (né le 01/01/1922). Le récit de cette avalanche est tiré d'un document rédigé par son oncle Joseph Léon Simond (né le 23/12/1880).

"Cette année là, l'avalanche de la Fis est descendue jusqu'à l'église d'Argentière où le prêtre est resté enfermé. C'était une avalanche de poudreuse qui, heureusement, n'a fait aucune victime, bien qu'elle ait détruit le moulin d'Argentière."


Témoignage recueilli par Mélanie Charlet.