En 1954, les Ponts et Chaussées constatent la vetusté et l'archaïsme du téléphérique même après réparations.
Au début des années 1990, la commune souhaite que la STMB (Société des Téléphériques du Mont Blanc), qui a les moyens d'investir dans l'extension aux Posettes, achète Balme. La STMB accepte et obtient en échange de ne pas satisfaire à l'obligation de démontage du téléphérique des Glaciers.

Aujourd'hui, il s'agirait d'un patrimoine !

Fermeture