En 1942, on double le câble du troisième tronçon par un câble plus gros. Heureusement car, durant l'été 1942, le petit câble casse alors que deux hommes, Bernard Burnet et André Cachat, descendent par la benne de service.
En septembre de la même année, M. de Peufeilhoux a moins de chance : les câbles s'étant emmêlés, le conducteur du treuil arrête la benne mais, après le redémarrage, le système se bloque et l'arrêt brutal éjecte M. de Peufeilhoux dans le vide.

Fermeture