Construction Gros travaux Projets La grotte Personnel Incidents Accidents Accueil remontées  
 
Novembre 2004
Incidents - Accidents

 
 
En juin 1907, pendant la construction, un ouvrier fait une chute mortelle de 15 mètres. D'après l'Echo du Faucigny du 29-6-1907, «le câble qui sert à monter et descendre les wagons s'est rompu.» L'enquête établit que le chef maçon a fait un faux pas et ne met pas en cause la sécurité du chantier.

Le 22 août 1908, toujours pendant les travaux, un ouvrier découvre une barre de fer placée en travers de la voie sous le tunnel du Grépon, la tige directrice de l'aiguille du Planard déboulonnée et une pierre placée entre cette aiguille et le rail.

 
   
Le 25 août 1927, une locomotive attelée de deux voitures s'emballe à la descente sur le viaduc de la Filliaz. La locomotive défonce le parapet et tombe dans le vide, entraînant avec elle la première voiture. On déplore 22 morts et 30 blessés
Voitures et locomotive ont des systèmes de freinage indépendants et un conducteur se tient dans chaque voiture. Celui de la deuxième, M.Ribery, freine et réussit à la décrocher de la première, sauvant ainsi les autres voyageurs.
L'enquête établit que le conducteur de la locomotive s'est trompé dans la manipulation des manettes. Cet accident entraîne la révision du système de freinage et l'ajout de sécurités pour éviter l'erreur humaine.

Le service reprendra le 31 août, locomotive et voiture sinistrées seront remises en état et en service en juillet 1928.


Le 19 août 1987, vers 16 heures, la passerelle de bois qui permet d'accéder à la grotte de la Mer de Glace cède entraînant dans sa chute une trentaine de personnes. Les victimes sont précipitées, quatre mètres plus bas, contre le rocher ou la glace, certaines glissent dans la faille entre rocher et glace.
 
 
Un couple belge et l'un de ses enfants trouveront la mort. On dénombre par ailleurs une vingtaine de blessés dont quatre grièvement.
C'est la rupture d'une des deux poutres principales de soutènement qui a entraîné la chute de la passerelle. Selon les enquêteurs, un mouvement brutal du glacier ou une chute de séracs pourrait être à l'origine de cette rupture.
 


 
Haut de page
Version en anglais